Jifedie - Racines Culturelles Africaines

Votre panier


Votre panier est vide

   
Vous êtes ici: Accueil PROVERBE Fenêtre sur la sagesse et les pratiques négro-africaines *
Decrease font size  Default font size  Increase font size 
Fenêtre sur la sagesse et les pratiques négro-africaines * PDF Imprimer Envoyer

«On ne peut pas attacher une clôture sans un vieux bambou »

Contexte: Les concessions du pays bamiléké (région de l’Ouest Cameroun) étaient naguère entourées des clôtures en bambous de raphia. Celles-ci avaient trois principales fonctions: limiter le patrimoine foncier de chaque famille, protéger la concession contre les animaux en divagation et assurer l’intimité de la famille.
Ce proverbe est convoqué, soit pour dire que les jeunes ne peuvent pas se passer des adultes, en dépit des dérives de certains aînés ; soit pour affirmer qu’on ne peut pas organiser avantageusement le présent ou préparer un avenir prometteur en faisant fi du passé ou en l’ignorant; soit pour mettre en garde ceux qui jouent au parvenu en méprisant leurs anciennes relations; etc.

Analyse: La construction ou l’entretien annuel des clôtures était l’une des activités permanentes des hommes.

 

A chaque entretien, on constatait que certains bambous et piquets étaient inutilisables parce que rongés par des termites, tandis que d’autres étaient encore bien solides et méritaient d’être réutilisés. D’où cette affirmation péremptoire qui correspond en fait à la réalité.

Mais au-delà de cette image de toile de fond, ce proverbe s’applique aussi au traitement du présent et à la projection du futur par rapport au passé. Ce dernier est la source où on doit nécessairement s’abreuver pour mieux vivre le présent et mieux organiser le futur. C’est dire l’importance, d’une part de l’enracinement culturel et social de chaque peuple pour la construction de son avenir, d’autre part des activités de l’espace de vie dans l’acquisition du savoir, du savoir-être et de la philosophie de vie et enfin de la maîtrise des langues locales, vecteurs privilégiés de la culture.

 

Enseignement: L’enrichissement socioculturel est un processus qui prend nécessairement appui sur le soubassement social de chaque peuple. Ainsi, tout peuple qui perd ses racines culturelles plonge dans l’aliénation et est voué aux oubliettes de l’histoire, car n’ayant rien à proposer au rendez-vous du donner et du recevoir.


* La traduction des sagesses et la formulation des pratiques sont faites littéralement afin d'en conserver autant que possible le symbolisme.

 

Vient de paraitre

Nouveau logiciel de la pensée africaine ?

Nouveau logiciel de la pensée africaine ?
arrowLire la suite


Boutique

Vos Ouvrages

5.00 €


5.00 €


18.00 €


5.00 €


20.00 €


25.00 €


17.00 €


17.00 €


16.00 €


10.00 €


13.00 €


15.00 €


10.00 €


10.00 €


17.00 €


16.00 €


17.00 €


10.00 €


15.00 €


10.00 €


Visiteurs

629197